26 aout 1970 INTERMARKETS ADVERTISING en formation

Naissance de INTERMARKETS ADVERTISING: de la fusion à la réalité.

Le 26 Aout 1970, MEMAS, HIMA et PHARAON discutent pour fusionner et pour créer INTERMARKETS ADVERTISING au début 1971.

Les acteurs : Légendaires et qui ont marqués leur époque en laissant des traces indélébiles, et un autre qui a laissé des traces débiles !

Au fil de la publication des archives, vous découvrirez comment et où ont débuté la plupart des patrons et des grands de la publicité du  moyen orient et quelles était  leur relation avec INTERMARKETS ADVERTISING.

J’ai volontairement sauté des étapes importantes dans l’évolution de MEMAS, telles que son entrée et installation au Koweït, pour commencer par un jalon important – comme dans une bonne série de télé américaine, je peux maintenant, avec le recul, dire que la fin est digne d’une série mexicaine, pleine de retournements de veste, de trahisons, de tristesse, de drames, et de mensonges.

Sans plus attendre, voici le conseil d’administration du début ! Il y 43 ans !!!

N’hésitez pas à commenter !

Texte du document:

Mid East Marketing and Advertising Services
Beyrouth (Liban) P.O.B.963

CONSEIL D’ADMINISTRATION DE MEMAS DU 26 AOÛT 1970

Le Conseil d’Administration de Memas s’est réuni le Mercredi 26 Août, 1970. Entaient présents MM. Georges Fattal, Bernard Fattal, Khalil Fattal, Erwin Guerrovich.  La séance fut ouverte à 11h30 avec l’agenda suivant:
1°    Situation de la branche du Kuwait,
2°    Développement du projet de fusion.

KUWAIT.
M. Guerrovich a fait un exposé détaillé sur la situation de la branche du Kuwait, faisant ressortir le développement favorable du chiffre d’affaires de la société ainsi qu’un pourcentage d’exploitation brut supérieur aux prévisions.
Ces prévisions ayant été de 12% et jusqu’à ce jour une moyenne de 15% a été atteinte. Les clients importants de Memas Beirut, sont au fur et à mesure en train de confier leurs budgets de publicité pour le Kuwait à la branche de la société, particulièrement Rothmans, Lintas, Beecham, Cadbury, Johnson & Johnson. Du point de vue financier et prenant l’année financière Janvier-Décembre 1970, il est prévu une perte d’environ LL. 1.800. Cependant prenant en considération la situation d’ensemble, depuis la date d’ouverture en Septembre et le chiffre d’affaires limité qui a été fait entre Octobre et Décembre 1969, la balance prévisionnelle pour la période Septembre 1969 à Décembre 1970, en tenant compte de 20% d’amortissement, indique à ce jour une perte totale de LL.21.000.

Sont joints au procès-verbal,

  • Détail des frais de premier établissement,
  • Situation Octobre / Décembre 1969,
  • Situation Janvier / Juin 1970,
  • Situation prévisionnelle Janvier-Décembre 1970,
  • Situation prévisionnelle d’ensemble de Septembre 1969 à Décembre 1970.

En analysant cette situation par rapport à l’ensemble de l’exploitation Memas, il a été relevé que sur une partie des budgets, Memas Beyrouth a sa commission sur les affaires Memas Kuwait ce qui représente donc un apport supplémentaire, les budgets de Kuwait n’étant pas précédemment distribués par Memas Beyrouth avant la création de la branche.

FUSION.
a/ Situation Générale:
Au cours des nombreuses réunions qui ont eu lieu entre les intéressés et pour protéger l’homogénéité de la nouvelle société projetée, il a été admis que la fusion s’établirait entre trois sociétés seulement, nommément HIMA, PHARAON et MEMAS. SOLIP demeurerait en pool avec la nouvelle société dans le même esprit qu’elle l’est à l’heure actuelle avec MEMAS. Donc cette dernière société n’aura aucune action ou intérêt financier direct dans la nouvelle organisation.

b/ Répartition des parts:
Comme il avait été initialement convenu, la répartition des parts se fera sur la base des recettes d’exploitation de l’exercice 1969. Chaque société a soumis une situation de ses comptes qui ont donné approximativement, la répartition suivante:
MEMAS,          approximativement    : 45%
HIMA,              approximativement    : 30%
PHARAON,    approximativement    : 25%

Une société indépendante de censeurs, Peat, Marwick, Mitchell & Co. a été chargée de vérifier les comptes des 3 sociétés et de soumettre son rapport. Cette société de censeurs a commencé son travail.

c/ Organisation:
La présidence et direction générale de la nouvelle société reviendra à Memas. Au point de vue responsabilités, elles s’établissent comme suit:

  • M. Raymond Hanna sera en charge des services média et planification, et supervisera les services créatifs.
  • M. Nahi Goraieb et M. Samir Fares seront en charge de la recherche de la nouvelle clientèle et de la supervision d’une grande part des chargés de gestion des budgets des clients.
  • M. Erwin Guerrovich sera en charge de la gestion générale des finances, de l’administration, des budgets de la Maison Fattal.

c/ Situation légale:
De l’avis des avocats, il semble apparaître à l’heure actuelle qu’il serait préférable que les trois sociétés procèdent à des auto-liquidations respectives afin d’éviter tout problème pouvant surgir des passifs des différentes sociétés. Les trois sociétés formant indépendamment des anciennes, une nouvelle société anonyme aux parts pré-établies. Une fois le rapport des censeurs terminé, les parties intéressées s’engageraient en signant un contrat d’association et les statuts de la nouvelle société.

e/ Nom et local:
Afin de préserver la valeur qui est attachée,- et la familiarisation des contacts internationaux avec les différentes raisons sociales, il est prévu d’utiliser le système largement employé par les sociétés américaines qui ont fusionné et qui est de dénommer la nouvelle société sous les initiales de chacune des sociétés respectives, en mentionnant également sur tous les papiers de la nouvelle société le nom complet de chacune des anciennes agences.
Le local de la nouvelle société sera situé dans les locaux présents de Memas avec l’addition d’une extension au 4ème étage.

f/ Avocats:
Pour les opérations légales les trois agences bénéficieront en plus des avocats habituels, du conseil du professeur Edmond Rabbath, beau-père de M. Samir Fares qui a accepté de superviser les opérations juridiques et légales.

g/ Les plans de travail et de discussion se développent dans le but d’un démarrage de la nouvelle société au 1er Janvier 1971.

L’ordre du jour étant épuisé, la séance a été levée à 13 h45.

1970-08-26-1

1970-08-26-2

1970-08-26-3

1970-08-26-4

This entry was posted in Historical documents and tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply