Publicité

A l’occasion du Mondial de la publicité francophone qui se tiendra au Liban du 2 au 4 octobre, une conférence de presse a eu lieu le mercredi 17 au siège du Syndicat de la presse et été donnée par Erwin Guerrovich, président du Comité national en présence de Camille Menassa, Ibrahim Tabet, président du chapitre libanais de IAA et Saïd Sabbagha, président du syndicat des agences de publicité.

Dans son allocution, M. Guerrovich a insisté sur l’importance de la médiatisation et a confirmé la présence de la presse internationale à ce congrès: Le Monde, le Figaro, Libération, Radio France Internationale, Canal Plus, la chaîne de télévision MCM et CB News Section France), le magazine de communication Sratégie, Media Marketing, 6 avec deux envoyés spéciaux de mission Culture Pub qui compte faire un spécial Liban, Le Jour de Côte d’Ivoire, Bucarest Matin de Roumanie, le groupe Info-Presse.
Le conférencier a insisté sur l’importance et l’intérêt de ce Mondial de la publicité francophone car il est unique en son genre. «C’est un forum international d’échanges sur la plate-forme francophone. Il permet d’entrechoquer les différentes interprétations d’une même culture de base. Il permet de se rencontrer, de s’informer, d’échanger, de comparer, de se mesurer planétairement… dans le domaine de la publicité, qui est une des imposantes de la communication même.» M. Guerrovich a indiqué que le Mondial a été créé il y a 11 ans et le Liban n’en fait partie que depuis moins de 3 ans. «La candidature du Liban a été acceptée grâce aux efforts inlassables de M. Jean-Claude Boulos.» Le thème “Beyrouth, c’est mondial” a été sélectionné pour transmettre dans son titre le message à faire parvenir à la communauté internationale: «Un Liban multiculturel et multilinguiste. Un Liban restreint de par sa superficie mais large dans sa culture, son histoire et sa place dans le monde, aussi bien en affaires qu’en culture.» Plusieurs sujets seront traités au cours du congrès tels que la relation entre communication et culture francophone ou qu’en est-il de l’audiovisuel et la culture des masses, la publicité est-elle arme de liberté, qu’en est-il de l’enfant et la publicité. Des ateliers de discussion auront également lieu sur la femme et la publicité, la publicité et la société. Les conférenciers sont des personnalités ayant joué un rôle prépondérant dans la communication francophone internationale ainsi que des experts nationaux dans les sujets traités.

Signature
C’est au siège du Syndicat de la presse qu’a eu lieu le jeudi 18 septembre, la signature du livre “Une nation tiraillée. Les chemins du Kurdistan tels que je les ai empruntés” (traduit en langue arabe) écrit par le journaliste Jonathan Randal, du “Washington Post”. M. Randal a expliqué qu’il avait vécu à Beyrouth en 1975 et qu’il avait déjà écrit un livre sur le Liban. C’est à l’époque de son séjour à Beyrouth qu’il a connu les Kurdes et qu’il a profondément ressenti leurs problèmes et leurs difficultés. Pour mieux les connaître il s’est rendu au Kurdistan où il a observé de plus près leur façon de vivre. Randal relève le fait que les Kurdes, contrairement aux Palestiniens, n’ont jamais reçu aucune aide matérielle. C’est parce qu’ils constituent une minorité qui souffre et dont personne n’en parle que Jonathan Randal a voulu leur consacrer un livre.

Jeunesse
Comprendre pour appliquer les commandements de l’Exhortation apostolique afin que les mots ne restent pas de l’encre sur du papier, une initiative entreprise par le Mouvement de jeunesse de la paroisse de Mar Takla. Convivialité, coexistence, émigration, participation à la vie politique, mais surtout engagement social, national et ecclésiastique…, autant de thèmes débattus au séminaire de la jeunesse de Mar Takla du 19 au 21 septembre, dans la salle de l’église Mar Takla à Hazmié.
Durant trois jours, les conférenciers, avec la participation des jeunes ont exhorté à un renouveau au quotidien comme seul espoir pour améliorer les conditions sociales et nationales. Comment aider les jeunes à rester dans le pays? Comment doit se faire l’acceptation de l’autre? La convivialité? Des questions auxquelles les participants répartis en ateliers de travail ont tenté de répondre. Des noms connus de la télévision comme Marcel Ghanem, des dignitaires religieux, le père Youssef Mouaness et Mgr Georges Iskandar, des professeurs universitaires ont aidé les jeunes de la paroisse à se familiariser avec ce document précieux signé par Jean-Paul II lors de sa visite au Liban. Cet événement coïncide et précède la fête de la paroisse, le 21 septembre.

Souvenir
En commémoration du décès de M. Denis Banneel, ambassadeur de Belgique au Liban, une messe sera célébrée ce vendredi 26 septembre à15h00 à l’église des Pères Antonins à Baabda (entrée via le couvent). Mme Denis Banneel recevra les condoléances après la cérémonie religieuse.

Originally published in Magazine, 1997

This entry was posted in IAA and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.

One Response to Publicité

  1. Pingback: Comment Ecrire Un Roman En 97 Jours ? | 7Wins.eu

Leave a Reply