CONSEIL D’ADMINISTRATION DU 10 MAI 1967

MEMAS Board meeting dated May, 10 1967. MEMAS was to become Intermarkets Advertising on January, 1 1970.

Texte du document:

mid east marketing and advertising services
Beyrouth (Liban)
B P 963

CONSEIL D’ADMINISTRATION DU 10 MAI 1967

En date du 10 Mai 1967, le Conseil d’Administration de Mid-East Marketing and Advertising Services, s’est réuni au siège social de la Société, sous la présidence de M. Paul Tannous, Président-Directeur Général et en présence de MM. Georges Fattal, Erwin Guerrovich, membres.
La réunion fut ouverte par M. Paul Tannous à 16h30 et en première résolution, il fut décidé à l’unanimité de confier le sécrétariat à M. Erwin Guerrovich.
Après la visite des nouveaux locaux, il fut procédé à la discussion de l’ordre du jour, s’établissant comme suit :
1. – Présentation des nouveaux locaux. Incidences sur l’organisation, les divers plans intérieurs et extérieurs, le futur.
2. – Prévisions de l’année 1967. Chiffre d’affaires et rentabilité. Situation des frais généraux. Chiffres de gestion.
3. – Affaires diverses : Research & Management Centre, Annuaire Téléphonique, Congrès de Londres.
4. – Calendrier des réunions du Conseil d’Administration.
5. – Bilan 1966 et Convocation de l’Assemblée Générale.
M. Guerrovich releva les incidences importantes représentées par l’installation dans les nouveaux locaux. Grâce au nouvel espace existant, il est devenu possible de rationaliser entièrement l’organisation de l’Agence, tout en obtenant sur le plan intérieur, des conditions de travail plus favorables au personnel, qui ont résulté en un excellent effet psychologique dans toutes les sections, particulièrement dans la production. Sur le plan extérieur, l’effet a été considérable et prend des proportions toujours plus grandes. D’une part, un effet sur les agences et les média le point de vue de ces derniers étant très important en vue de leurs contacts réguliers avec les milieux de la publicité internationale- d’autre part, un effet sur la clientèle particulièrement internationale. Les réactions enregistrées par les bureaux régionaux et les délégués étrangers ont été très favorables et le mouvement doit se développer au fur et à mesure de nouveaux contacts ou visites. Il fut relevé également que la nouvelle installation de l’Agence venait à point pour fortifier l’image de la Société face aux plans de fusion ou d’agrandissement d’agences concurrentes.
Analysant 1966, M. Guerrovich releva que l’agence s’était attelée à relever la marge brute et que grâce à certains facteurs supplémentaires (chiffres télévision, plus grande proportion de travaux artistiques), il avait été possible d’atteindre le but fixé en obtenant des bénéfices plus grands avec un chiffre d’affaires similaire à 1965.

2

Etudiant les prévisions 1967, M. Guerrovich indiqua que l’année se présentait sous de bons auspices. Sans tenir compte des nouvelles installations qui deviennent de par elles-mêmes argument de vente, il fut spécifié que l’optimisme 1967 était basé sur deux aspects concrets:
• L’année 1966 avait commencé avec un handicap de près de LL. 200.000 de budgets représentés par des clients rejetés pour cause particulièrement de paiements lents ou pour solidité non parfaite. L’année 1967 débute sainement avec sa clientèle existante.
• Dans la clientèle existante, un bon nombre a des budgets en augmentation tels Gillette avec près de LL. 30.000, Pan American avec LL. 45.000, Kelvinator/Léonard avec LL. 15.000, etc., … D’autre part, quelques nouveaux clients internationaux tels la National Wool Textile Association (LL. 30.000) ou AGPOL Office Central de la Publicité de Pologne (LL.40.000) Le premier confirmé, le second pratiquement acquis.
Malgré ces différentes conjonctures, pour les bases de la préparation du budget 1967, M. Guerrovich releva qu’un chiffre d’affaires de LL. 1.525.000 était pris en considération, chiffre pratiquement sûr et ne représentant que LL.35.000 d’augmentation sur 1966. Le target de l’agence étant cependant de LL. 1.850.000.
Concernant la rentabilité brut, M. Guerrovich releva qu’une marge brut en augmentation pourra être atteinte grâce particulièrement à l’augmentation des chiffres télévision et à leur répartition qui pourrait permettre un apport supplémentaire, pouvant aller jusqu’à LL. 30.000.
Analysant les frais généraux, M. Guerrovich indiqua que ceux-ci seraient pratiquement inchangés par rapport à 1966. Ceci dû particulièrement au fait que le chapitre le plus important, celui des salaires, se maintiendrait. D’une part, parce que la nouvelle organisation favoriserait une plus grande exploitation des éléments humains existant, permettant de n’avoir à contenu 1er aucune augmentation de personnel, même avec une augmentation de chiffre d’affaires de LL. 300.000. D’autre part, du fait quil n’y aura pas d’augmentations, sauf mérite exceptionnel. Cette décision ne portant pas atteinte à la rentabilité ou au moral général dû au fait que les membres du personnel sont conscients des efforts de la Société.
Faisant suite à cet exposé général des différents chapitres importants M. Guerrovich releva que le prochain conseil comprendrait dans son ordre du jour, l’étude du budget 1967 et que les tendances générales exposées seraient présentées sous forme chiffrée. Il releva d’autre part qu’il sera possible lors des prochains conseils de donner mensuellement des chiffres de gestion estimatifs, sur les résultats des mois précédents.

3

Le Conseil passa ensuite à l’étude des affaires diverses :
Research & Management Centre : M. Guerrovich indiqua qu’après étude des rapports mensuels sur les activités publicitaires au Liban et des rapports mensuels sur les audiences télévision, émis par cette Société, il apparaissait important que l’agence soit munie de ces informations. Le coût étant de LL. 850 par mois. M. Guerrovich proposa un abonnement d’essai de 3 mois sur son avis favorable, le Conseil approuva la suggestion à l’unanimité. La question du paiement fut ensuite soulevée. M. Guerrovich spécifia avoir informé le RMC que MEMAS ne pourrait pas lui effectuer de paiements vu la dette de RMC envers KFF et que le montant dû par MEMAS serait réglé à KFF au crédit du compte débiteur de RMC. Le Conseil approuva la prise de position.

Annuaire Téléphonique : M. Guerrovich informa le Conseil que l’Agence a été contactée par la National Lebanese Printing Press, imprimerie de la Banque Al Ahli dans le but d’étudier la concession de la publicité dans l’annuaire téléphonique dont cette imprimerie à pris l’adjudication. M. Guerrovich indiqua que l’indication était fournie à titre d’information, étant donné que certaines études devraient être faites par l’agence avant avis, mais qu’il serait peut-être nécessaire de convoquer un Conseil Extraordinaire avant la prochaine date régulière prévue au cas ou l’agence devrait donner une réponse à une date limite.
Congrès de Londres : M. Guerrovich indiqua que le congrès mondial de la publicité se tiendra à Londres en Juin 1967. Il releva l’importance du Congrès aussi bien au point de vue contacts, de la ville où il se tiendra , qu’au fait que les principales agences Libanaises y seraient représentées. Le Conseil approuva que M. Guerrovich soit présent au Congrès.
Le calendrier des futures réunions du Conseil d’Administration fut ensuite étudié et il fut décidé de tenir les réunions tous les premiers Mercredi de chaque mois à I6h00.
Concernant le bilan 1966, il fut décidé , dés réception du bilan, de nos censeurs, de convoquer l’Assemblée Générale pour l’approbation des Comptes 1966.
La séance fut levée à 17h30.

PRÉSIDENT DU CONSEIL D’ADMINISTRATION :

EG/RA
le 17 Mai 1967

Convocation du Conseil d’Administration du 10 Mai 67.

M. Pattal
M. P. Tannous
M. E. Guerrovich

1967-05-17-memas-conseil administration-11

1967-05-17-memas-conseil administration-121967-05-17-memas-conseil administration-131967-05-17-memas-conseil administration-14

The next published document from the Guerrovich’ family archive will be as follows:

CONSEIL D’ADMINISTRATION DU 2 AOUT 1968

This entry was posted in Historical documents, Intermarkets Advertising and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply